BP Boucher

Dernière mise à jour : 16 mai 2024 10h43

BP Boucher

Code RNCP : 37310

Certificateur : MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA JEUNESSE

Date d'enregistrement de la certification : nc

Date de publication au JO : 26 avril 2016

Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2026

Le diplôme
Le/La titulaire du Brevet Professionnel Boucher est un(e) professionnel(le) hautement qualifié(e) capable de réaliser et de faire assurer toutes les tâches nécessaires à l’approvisionnement, à la gestion, à la transformation, à la commercialisation et à la vente des produits liés à son activité. Il/Elle maîtrise les techniques professionnelles dans un objectif permanent d’optimisation de l’ensemble des tâches en respectant les réglementations en vigueur, notamment les règles d’hygiène et de sécurité. Il/Elle connaît les principes généraux du développement durable répondant aux exigences environnementales. Il/Elle est capable d’organiser et de gérer une unité d’exploitation. À terme, il/elle doit être capable de reprendre, de créer et de gérer une entreprise.
Le métier

Le/La boucher(ère) réceptionne et stocke tous types de viandes.
Il/Elle contrôle la traçabilité et la qualité de la viande ainsi que le respect des règles d’hygiène et de sécurité.
Il/Elle découpe, désosse et sépare les viandes puis les prépare pour la vente en respectant les techniques de présentation, de décoration et d’étiquetage. Il/Elle habille les volailles et confectionne les produits tripiers. Il/Elle peut participer au conseil et à la vente des produits.
Le/La boucher(ère) débute comme préparateur(trice) qualifié(e), ouvrier(ère) professionnel(le) qualifié(e) ou de fabrication. Il/Elle peut être employé(e) dans une boucherie artisanale, au rayon d’une grande surface, en atelier de transformation, entreprise industrielle ou collectivité.
Il/Elle sait sélectionner les produits de bonne qualité et connaît les techniques de conservation des viandes. Il/Elle choisit les fournisseurs, négocie avec eux et passe les commandes.
Il/Elle prend en charge l’agencement du point de vente et la présentation des produits. Il/Elle accueille et conseille les clients, conditionne leurs achats et encaisse les ventes.
Avec une solide expérience, il/elle pourra créer ou reprendre une entreprise, et peut être amené(e) à encadrer du personnel.

Ce métier est-il fait pour moi ?

Ou suis-je fait pour ce métier ?
CONDITIONS D'ACCÈS
Public concerné

Tout public

En contrat d’apprentissage : Être âgé de 15 ans* à 29** ans révolus

*Si vous avez 14 ans et atteignez 15 ans entre la rentrée scolaire et le 31 décembre, vous pouvez vous inscrire sous statut scolaire (signature d’une convention entre vous, le CFA et votre collège/lycée). En savoir plus.

**maximum 35 ans révolus (36 ans moins 1 jour) dans les cas suivants :

  • Apprenti signant un nouveau contrat pour accéder à un niveau de diplôme supérieur à celui déjà obtenu
  • Précédent contrat de l’apprenti rompu pour des raisons indépendantes de sa volonté
  • Précédent contrat de l’apprenti rompu pour inaptitude physique et temporaire

(Dans ces deux cas, il ne doit pas s’écouler plus d’un an entre les deux contrats). En savoir plus. 

**pas d’âge maximum si :

  • Projet de création/reprise d’entreprise.
  • Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH).
  • Nouveau contrat avec un autre employeur pour se représenter à l’examen non obtenu.
  • Sportif de haut niveau. En savoir plus. 

En contrat de professionnalisation : à partir de 30 ans

Prérequis
  • Être titulaire d’un CAP Boucher
  • Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

    Les candidats préparant la spécialité « boucher » de brevet professionnel par la voie de la formation professionnelle continue doivent justifier d’une formation d’une durée de quatre cents heures minimum. Cette durée de formation peut être réduite par décision de positionnement prise par le recteur conformément aux articles D. 337-103 et D. 337-107 du code de l’éducation.

    Les candidats préparant la spécialité « boucher » de brevet professionnel par la voie de l’apprentissage doivent justifier d’une formation en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage d’une durée minimum de quatre cents heures par an en moyenne. Cette durée de formation peut être réduite ou allongée dans les conditions prévues par le code du travail.

    Les candidats titulaires d’une spécialité de baccalauréat professionnel du même secteur professionnel que la spécialité de brevet professionnel postulée doivent justifier d’une formation d’une durée minimum de deux cent quarante heures

    Les candidats doivent également justifier d’une période d’activité professionnelle :

    – soit de cinq années effectuées à temps plein ou à temps partiel dans un emploi en rapport avec la finalité de la spécialité « arts de la cuisine » de brevet professionnel ;
    – soit, s’ils possèdent un diplôme ou un titre homologué classé au niveau V ou à un niveau supérieur figurant sur la liste prévue en annexe II au présent arrêté, de deux années effectuées à temps plein ou à temps partiel dans un emploi en rapport avec la finalité de la spécialité « boucher » de brevet professionnel. Au titre de ces deux années, peut être prise en compte la durée du contrat de travail de type particulier préparant à la spécialité « boucher » de brevet professionnel effectuée après l’obtention du diplôme ou titre figurant sur la liste précitée.

    La durée de deux années peut être réduite, sans pouvoir être inférieure à vingt mois, pour les candidats titulaires d’un contrat de travail de type particulier dont la durée effective est inférieure à deux ans au moment du passage de l’examen et qui ont bénéficié d’une formation en centre de huit cents heures minimum ;

    – soit de six mois à un an s’ils sont titulaires d’une spécialité de baccalauréat du même secteur professionnel que la spécialité de brevet professionnel postulée.

  • Parler, comprendre et écrire le français (la formation et les examens sont en français).
  • Posséder la nationalité française et/ou être ressortissant d’un pays de l’Union Européenne (UE), de l’Espace Économique Européen (EEE) ou de la Confédération Suisse OU être titulaire d’un titre de séjour avec autorisation de travail.
Modalités d'accès
  • Dossier de candidature
  • Commission d’accès
  • Admission définitive dès signature du contrat d’apprentissage ou de professionnalisation (sous réserve de places disponibles)
Statut

Salarié sous contrat  d’apprentissage ou de professionnalisation

Financement et certification
  • Financement : prise en charge par l’OPCO
  • Certification: selon le référentiel de certification du diplôme du ministère de l’Éducation nationale, en examen ponctuel
Délai d'accès

En apprentissage, le délai moyen entre la date de réception du contrat et l’entrée en formation est de 32 jours.

Accessibilité aux personnes en situation de handicap

Toutes nos formations sont accessibles aux personnes en situation de handicap. Pour en savoir plus sur la politique d’accessibilité, consultez cette page.

Rémunération

La rémunération mensuelle en contrat d’apprentissage est calculée en pourcentage du Smic en fonction de l’âge et de l’année de formation. Simulateur de rémunération.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Réaliser, en tant que professionnel(le) hautement qualifié(e), ou faire réaliser, toutes les tâches nécessaires à l’approvisionnement, à la gestion, à la transformation, à la commercialisation et à la vente des produits liés à son activité, dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité en vigueur, et de l’environnement

Être capable d’organiser et de gérer une unité d’exploitation

LA FORMATION AU CFA

Rythme et durée

Formation en alternance de 840 heures dispensées sur 2 ans (sauf aménagements possibles en fonction du profil de l’apprenant(e))

La pédagogie

  • Pédagogie différenciée selon les profils
  • Mesure des acquis en continu
  • Entretiens individuels d’accompagnement
  • Evaluations réalisées en épreuves ponctuelles
  • Inscription / préparation à divers concours

Méthodes et moyens pédagogiques

  • Mise en situation professionnelle sur les plateaux techniques équipés
  • Apport théorique avec les supports pédagogiques adéquats
  • Retour d’expérience d’entreprise dans le cadre de la pédagogie de l‘alternance
  • Visites de suivi en entreprise

Les principales activités

  • Réceptionner des carcasses de viande, contrôler la qualité d’un produit
  • Préparer une carcasse aux opérations de découpe, découper de la viande
  • Trier des pièces de viande, détailler des pièces de viande
  • Conditionner des pièces de viande, des spécialités bouchères
  • Disposer des produits sur le lieu de vente
  • Renseigner un client, prendre la commande des clients
  • Entretenir un espace de vente, nettoyer du matériel ou un équipement

Les principales compétences

  • Dextérité, agilité
  • Résistance physique
  • Méthode et rigueur
  • Respect des règles d’hygiène
  • Sens du commerce

Les perspectives professionnelles

  • Chef(fe) boucher(ère)
  • Commercial(e) grossiste en viande
  • Chef(fe) d’entreprise (après une expérience professionnelle significative)

Les poursuites de formation

  • CAP Charcutier-traiteur
  • CAP Cuisine
PROGRAMME DE LA FORMATION
SÉQUENCES PÉDAGOGIQUES THÉORIQUES ET PRATIQUES
  • Français
  • Connaissance de l’environnement économique et juridique
  • Gestion appliquée
  • Langue vivante
  • Sciences appliquées
  • Techniques Commerciales
  • Technologie appliquée et travaux pratiques

inscrits au référentiel du BP Boucher

Blocs de compétences
  • RNCP37310BC01 – Préparation, présentation, décoration et vente en boucherie
  • RNCP37310BC02 – Application des règles relatives à l’alimentation et à l’hygiène, aux locaux et équipements du laboratoire et de l’unité de vente en boucherie
  • RNCP37310BC03 – Gestion de l’entreprise de boucherie et connaissance de l’environnement économique et juridique du secteur de la boucherie
  • RNCP37310BC04 – Expression et connaissance du monde
  • RNCP37310BC05 – Langue vivante 1
  • RNCP37310BC06 – Langue vivante facultative (bloc facultatif)
  • RNCP37310BC07 – Mobilité (bloc facultatif)
Modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance

Le référentiel de certification est organisé en unités constitutives d’un ensemble de compétences et connaissances cohérent au regard de la finalité du diplôme. Il peut comporter des unités dont l’obtention est facultative. Chaque unité correspond à un bloc de compétences et à une épreuve.

Les candidats s’inscrivent à l’examen du diplôme. Ceux qui ont préparé le diplôme dans le cadre de la formation professionnelle continue ou de la validation des acquis de l’expérience reçoivent, pour les unités du diplôme qui ont fait l’objet d’une note égale ou supérieure à 10 sur 20 ou d’une validation des acquis de l’expérience, une attestation reconnaissant l’acquisition des compétences constitutives de ces unités du diplôme, et donc des blocs de compétences correspondant.

Le diplôme est obtenu par l’obtention d’une note moyenne supérieure à 10/20 à l’ensemble des épreuves. Le candidat ayant déjà validé des blocs de compétences peut être dispensé des épreuves correspondantes.

Les +

  • Accompagnement à la recherche d'entreprise
  • Toutes nos formations sont ouvertes aux personnes en situation de handicap
CONTACT

Pierre FOURNIER

Chargé de Relation client

02 37 91 66 58

06 48 72 20 10

pierre.fournier@cfainterpro-28.fr

EN CHIFFRES
Taux de réussite 2023 100 % soit un ratio de 4 candidats sur 4 présents
Taux de réussite 2022 75 % soit un ratio de 3 candidats sur 4 présents
Taux de réussite 2021 100 % soit un ratio de 8 candidats sur 8 présents
Taux de poursuite de formation en 2023 : 25 % soit un ratio de 1 apprenti sur 4
Taux de poursuite de formation en 2022 : 20 % soit un ratio de 1 apprenti sur 5
Taux de poursuite de formation en 2021 : 37.5% soit un ratio de 3 apprentis sur 8
Taux de rupture brut : Taux d’apprentis ayant rompu leur contrat avant la date de fin prévue. Taux de rupture net : Taux d’apprentis ayant rompu leur contrat sans avoir obtenu leur diplôme et ne reprenant pas un contrat d’alternance en moins de 180 jours après la rupture pour la période de janvier à décembre.
Ruptures nettes 2023 0 % soit un ratio de 0 apprenti sur 23
Ruptures brutes 2023 9 % soit un ratio de 2 apprentis sur 23
Ruptures nettes 2022 13 % soit un ratio de 2 apprentis sur 15
Ruptures brutes 2022 27 % soit un ratio de 4 apprentis sur 15
Ruptures nettes 2021 10 % soit un ratio de 0 apprenti sur 10
Ruptures brutes 2021 30 % soit un ratio de 3 apprentis sur 10
À l’issue des épreuves 2023,75 % des apprentis sont en activité (hors contrat d’apprentissage) Taux d’insertion global dans l’emploi75 % des apprentis sont en activité dans le métier visé (hors contrat d’apprentissage) Taux d’insertion dans le métier visé des titulaires de la certification figurant sur la fiche RNCP
À l’issue des épreuves 2022100 % des apprentis sont en activité0 % des apprentis sont sans activité
À l’issue des épreuves 2021100 % des apprentis sont en activité0 % des apprentis sont sans activité
À l’issue des épreuves 2020nouvelle formation 
Consulter les indicateurs de résultats sur inserjeunes

Valeur ajoutée de l’établissement sur le taux d’emploi à 6 mois : +3 points = Taux d’emploi observé à 6 mois de l’établissement – Taux d’emploi attendu à 6 mois de l’établissement

Taux de satisfaction 2023 – BP Boucher : 75% (4 votants)

Les résultats des enquêtes de satisfaction sont diffusés sur cette page

Coût de la formation (pris en charge par l’opérateur de compétences concerné) : 6 711 €*

*montant correspondant à une moyenne des Niveaux de Prise En Charge par les différents OpCo

Aller au contenu principal