Laura

Je m’appelle Laura, j’ai 22 ans, je suis congolaise, arrivée en France en aout 2013 avant d’être placé à l’Aide Sociale à l’Enfance en France 2013 au centre de la croix rouge à Bobigny. Ayant passée la majeure partie de mon enfance en Angola, lors de mon arrivée en France je parlais uniquement que le portugais et le lingala mais cela ne m’a jamais empêché de faire ce que je voulais et mon placement à l’ASE m’a permis de suivre des cours intensifs de français car j’avais l’envie d’aller au collège et d’obtenir mon brevet. En été 2014 j’ai pu m’inscrire en troisième général au collège à pantin. Étant âgée 16 ans et demie, j’ai subi les moque- ries de mes camarades de classe à cause de mon accent et de mon âge. J’avais honte et j’essayais d’ignorer au mieux les moqueries car je savais pourquoi j’étais là et que je n’allais pas les laissés me prendre mon envie d’étudier, je croyais énormément en moi.

Arrivée le moment où on devait faire nos vœux d’orientation pour le lycée, avec 13,89 de moyenne générale j’ai trouvé qu’il était logique pour moi de demander un lycée général, mais ni le principal du collège ni ma professeure principale ne le souhaitaient car de leur point de vue cela serait trop difficile pour moi. Je savais ce que je voulais donc j’en ai parlé à mon éducatrice et elle savait que j’en étais capable. Elle a donc pris un rendez-vous au collège pour parler à ma professeure principale concernant mon souhait de faire une seconde générale. Elle était septique mais elle a fini par accepter.

J’ai eu mon brevet avec mention. Et en septembre 2015 j’ai pu commencer ma seconde générale au lycée jean moulin au Blanc Mesnil, mon année de seconde s’est très bien passée, je me suis faite quelques amis, et j’ai fait un vœu pour aller en premier ES. Je voulais être dans un lycée parisien sauf qu’à ce moment-là j’habitais dans un foyer à Montreuil et arrivé mes 18 ans j’ai dû quitter le foyer car j’étais majeure, avec mon éducatrice de l’ASE on a trouvé l’association Métabole 93.

J’ai intégré un hébergement de l’association en juillet 2016 à Paris. En septembre 2016 j’ai pu m’inscrire en première économique et sociale dans le 9émè, pendant ma première j’ai rencontré des difficultés à suivre les cours car j’avais un travail chez McDonald’s et j’avais des horaires nocturnes, ce qui perturbé ma concentration en cours. Mais malgré cela j’ai pu passer en terminale. Lors de la signature de mon contrat jeune majeure l’inspectrice était au courant de mes problèmes, elle était donc septique sur mes capacités à obtenir mon Baccalauréat et m’a dit que je devais me trouvée un plan B car si je n’avais pas mon BAC l’ASE ne pourrais plus me prendre en charge  au de-là de 18 ans, et j’avais déjà 20 ans à ce moment- là. Je savais que malgré mes notes je pouvais avoir mon bac si je travaillais dure.

Mon éducatrice Ase et mon éducatrice de Métabole essayaient de faire de leurs mieux pour que l’inspectrice accepte de me donner un contrat. Elle a fini par m’accorder un contrat de 6 mois de janvier 2018 à juin 2018, et en juin 2018 j’ai obtenu mon bac général économique et sociale et mon contrat a été prolongée jusqu’en avril 2019.

Aujourd’hui je suis étudiant en deuxième année de licence en administration économique et sociale à Paris et je vis dans une résidence Crous. Je sais que la route reste longue mais je suis fière de mon parcours et remercie du fond du cœur toutes mes éducatrices qui ont toujours cru en moi et qui m’ont soutenues.

X
Aller au contenu principal